Sanglier

Sanglier

Sanglier

Nom

Sanglier – Sus scrofa (Linnaeus. 1758)

Ordre

Artiodactyles

Famille

Suidés

Identification

Il a des jambes plus longues et plus mince que le porc domestique, dont il est le parent. Le museau est plus allongé, conique et équipé avec de crocs proéminents et courbés chez les mâles adultes. La fourrure est épaisse, hérissée, noire mouchetée de marron et de gris ; les jeunes sont brun jaunâtre avec des rayures longitudinales sombres et grises sur les flancs.
La longueur du corps : 110-180 cm, hauteur : 90-115 cm, poids : 50-300 kg.

Répartition et habitat

Espèces paléarctiques répandue en Europe, en Asie et en Afrique du Nord. En Italie, il est très fréquent dans la chaîne des Apennins, où sa population est en augmentation.
Présent en Corse et en Sardaigne, en Sicile il a disparu à la fin du 19e siècle, mais a été réintroduit par l’Azienda Foreste Demaniali dans plusieurs zones il y a environ 20 ans.
Une quinzaine de sous-espèces sont reconnues, réparties en quatre groupes principaux (occidentale, orientale, indienne et indonésienne).
L’ancienne population sicilienne était peu nombreuse, elle devait donc appartenir à la sous-espèce meridionalis Maremma majori ou à la meridionalis sarda.
Les sangliers vivent aujourd’hui dans des habitats variés : des zones tempérées d’origine à tropicales aux zones équatoriales.
En Sicile il est présent sur les Monti Sicanes, en Madonie il est moins fréquent et plus localisé. Suite à un phénomène d’abâtardissement de l’espèce, aujourd’hui, elle est menacée d’extinction en raison de l’augmentation incontrôlée de la population d’hybrides survenus au cours des dernières années.

Nutrition, biologie et cycle de reproduction

Il se reproduit à l’âge de 5-6 ans et vit environ 20 ans. L’accouplement a lieu en hiver et les femelles mettent bas 4 à 12 petits par portée. Habituellement, au printemps.
Les jeunes sont allaités pendant 2-3 mois et deviennent indépendants à l’âge de six mois, mais restent souvent avec la mère pendant tout l’hiver.
Il est omnivore, se nourrit de glands, de racines, de tubercules, de fruits des champs, mais ne dédaigne pas les carcasses d’animaux, les œufs et les jeunes oiseaux, les larves d’insectes, les vers et les ordures. Il se nourrit aussi dans les champs cultivés causant de gros dégâts dans les cultures.

Aspects éco-éthologique

Il est en mesure de faire de longs trajets et de parcourir des kilomètres entre ses zones de refuge et d’alimentations. Surtout nocturne, les mâles sont solitaires et vivent avec des femelles uniquement pendant la saison de reproduction. Les femelles adultes, plus jeunes et les bébés forment de petits groupes. Il aime se rouler dans la boue et se frotter sur les troncs d’arbres. Il creuse sans cesse dans le sous-bois et peut, localement, causé énormément de dégâts.

Protection et conservation

Il n’a pas de problèmes de conservation. Dans les zones protégées il doit être soumis à la gestion de la faune.

  • Unione Europea
  • Repubblica Italiana
  • Regione Sicilia
  • Po Fesr
  • Madonie